Iki

2010
200 × 300 × 20 cm
Installation Vidéo In Situ
FRAC Languedoc–Roussillon
technique mixte

En allant au Japon je disposais comme guide d’une mythologie ancienne fabriquée par mes lectures. Un déplacement visuel s’était déjà produit dans mon esprit à l’aide d’une imagerie collective faite de légendes, de temples, de lieux et de villes.
Iki est une installation vidéo qui propose une vision simultanée de temps, celui du voyage et celui du temps présent de l’exposition. La vidéo a été réalisée sur le site du Fushimi Inari (Kyoto) qu est composé de milliers de Torii (portails traditionnels japonais) formant un chemin sur une colline. Les portes permettent de séparer symboliquement le monde physique, environnement profane au monde spirituel. Chaque Torii doit être traversé dans un sens puis dans l’autre afin de revenir au monde réel.
Dans la vidéo montée en boucle jusqu’à épuisement de la promenade, je marche sans croiser personne. Cette sculpture mur enduite de magnésie propose un nouvel espace à l’exposition mais aussi un espace sensible irréversible. La vidéo, projetée sur une petite partie du mur devient un élément même d’architecture et demande au spectateur de se montrer attentif.